Quartier de La Cartoucherie : la première première pierre est posée !

Si vous avez lu mes derniers articles, vous êtes déjà au courant que le quartier de la Cartoucherie est le grand projet d’urbanisme de notre chère ville rose. Ce projet, gargantuesque, se veut avant tout écologique et proposera près de 500 nouveaux logements neufs qui offriront de belles opportunités à ceux qui souhaitent investir via la nouvelle loi Pinel ou trouver un logement en location à un prix abordable.

L’ensemble devrait commencer à être livré au cours du premier trimestre 2016. Sauf que, d’après les dernières déclarations de l’adjoint au maire en charge de l’aménagement, Monsieur Lagleize, un parking offrant davantage de place de stationnement devrait poindre le bout de son nez. L’écoquartier de la Cartoucherie ne serait donc pas si écologique que cela, les voitures y occupant une place à part entière !

lacartoucherie toulouse

Rassurez-vous, le quartier prévoit une large place aux piétons ainsi qu’aux transports en commun.  De plus, les places de stationnement dédiées aux voitures seront mutualisées. Malgré tout, les Verts n’ont pas hésité à critiquer l’annonce de ce nouveau parking « réversible ». Pour Régis Codec, il s’agit « de l’abandon d’une innovation importante qui devait faire du quartier un laboratoire pour imaginer d’autres formes de mobilité ».

Bref le quartier de La Cartoucherie risque encore de faire parler de lui et de continuer à enrichir son Histoire qui est, rappelons-le, déjà conséquente !

 

La loi ALUR et les frais d’agences : attention, qui sont les vrais gagnants ?

La loi ALUR, portée par Cécile Duflot, ancienne ministre du logement, ambitionnait de réduire les coûts de location pour les locataires désirant passer par une agence immobilière. Une décision de cette loi, en particulier, est vouée à limiter les dérives des frais d’agences : le plafonnement de ces derniers en fonction de la surface du logement.

 

Jusqu’ici la règle d’or, et tacite, était celle qui prévoyait que les frais d’agences soient équivalent à un mois de loyer. Aujourd’hui cette règle est entérinée et laisse place à la suivante : la zone géographique détermine le plafond des frais d’agences au mètre carré qui est à appliquer à la surface du bien. Ce plafond prend en compte la visite, la constitution du dossier de location ainsi que l’état des lieux.

La loi ALUR et les frais d’agences : attention, qui sont les vrais gagnants ? dans Loi

Seulement, lorsque nous faisons les calculs, le dispositif peut se retourner contre le locataire. Les barèmes sont appliqués sur des zones qui comprennent centres ville et agglomérations périurbaines. De fait, la baisse des frais d’agences est effective sur des bien en centre ville où la location au mètre carré est supérieure au plafond instauré pour les frais d’agence mais celà n’est pas le cas hors centre. Par exemple : un bien loué 350 € pour 19 m² ne pourra pas être loué avec des frais d’agence supérieurs à 247 euros contre 350 dans le passé en centre ville dans une zone où les frais sont plafonnés à 13 € le m². Pour un bien dans la même zone mais en périphérie, alors loué 600 € pour un t3 de 48 m²  les frais pourront être portés à 624 € contre 600 au paravent.

Il faut donc faire très attention à cette nouvelle règle qui n’est pas bénéfique à tous les locataires. 

La Cartoucherie : un projet d’avenir pour l’immobilier !

Aujourd’hui, j’aimerais vous parler de l’un des projets les plus ambitieux de Toulouse Métropole, à savoir le quartier de La Cartoucherie.

Cet écoquartier créé en 2011 prend lieu et place sur le site de l’ancienne cartoucherie GIAT (un groupe industriel d’armement militaire). Pour information, le site accueillait autrefois l’Arsenal des Pyrénées, créé sous la Révolution !

cartcoucherie_425_3

C’est le premier quartier du genre au sein de notre chère ville rose. Le projet consiste en effet à concilier habitat moderne et développement durable car, oui, les deux ne sont pas incompatibles ! La Cartoucherie comprend une superficie de 33 hectares pour 6 000 m2 de commerces et 90 000 m2 d’activités. Côté logements, il est prévu d’y construire 3 100 logements d’ici fin 2015, date de la fin du chantier et de l’arrivée des premiers habitants.

Il est sûr que ce quartier va faire du bien à Toulouse qui, il faut le dire, est clairement à la traîne concernant l’habitat éco-responsable. Comme vous pouvez l’apercevoir via les photos qui parcourent mon article, les habitations ainsi que les différentes structures restent esthétiques. Certaines mauvaises langues nuanceront en disant que l’architecture n’est pas en phase avec la brique rose si caractéristique de la région. Soit ! Mais je leur répondrait qu’il faut évoluer avec son temps…

cartoucherie_425_2

Une chose est sûre, c’est que la construction de nouveaux logements y va bon train. Si Toulouse conserve un marché de l’immobilier dynamique, c’est grâce à ce genre de projet qui permettent à au premier dispositif Duflot de s’y épanouir. Toulouse manquant crucialement de logement sociaux afin d’accueillir ses 20 000 nouveaux habitants par an, espérons que d’autres chantiers verront le jour. Mais cette fois-ci, avec de la brique rose !

Pour d’infos sur le site de Toulouse Métropole : http://www.toulouse-metropole.fr/projets/la-cartoucherie

Science-Po Toulouse n’ira pas au Quai Saint Pierre

Je débute ce blog par une actualité toute fraîche (et qui m’a d’ailleurs confirmé l’envie d’ouvrir ce blog !) : il s’agit de l’annulation du déménagement de Sciences Po Toulouse.

D’aucuns y verront le résultat de la lutte politique entre Pierre Cohen et le nouveau maire, Jean-Luc Moudenc. Mais une chose est sûre, l’Université travaille sur ce projet depuis deux ans et la situation devient maintenant urgente…

En effet, outre l’argent et les deux ans de travail perdus, l’université doit maintenant impérativement trouver une autre solution avant 2016, date butoir où elle devra quitter ses locaux actuels jugés trop vetustes. En attendant, elle pourra compter sur le parking de la cité administrative.

Il est vrai que je n’étais pas personnellement pour ce projet. Pourquoi ? Tout simplement car le bâtiment (photo ci-dessous) qui devait être construit allait “dénaturer” le beau quartier du quai Saint-Pierre. L’association de sauvegarde du quai Saint Pierre, créée pour l’occasion, a même qualifié le nouveau bâtiment de “boite à chaussure”. Bref, affaire à suivre…

UbkeCCdUDeFExyx-556x313-noPad

12



Atlantium |
Bioactu |
info + |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | INFOS SUBTILES
| Le petit rapporteur du net
| Veriteverite